Invente-le!

J’ai discuté avec un vieil ami, dernièrement. Il m’a raconté la seule semaine qu’il a passée dans un bureau d’architectes après ses études dans le domaine: il regardait par la fenêtre, se sentant enfermé, et attendait la fin de la journée dans une hâte angoissée… Après une semaine, il a quitté cet emploi, déprimé. Pourtant, il aimait l’architecture! Ça a été une situation bien difficile pour lui; il a beaucoup souffert de son incapacité à travailler dans un bureau à des heures fixes. Mais il n’était pas capable de correspondre à l’image qu’il se faisait du travailleur idéal dans la société dans laquelle il vivait: stable, concentré, productif, capable de s’adapter au cadre de travail proposé. Apprendre à composer avec ce qu’il est et ses besoins particuliers lui a pris du temps. Quand je l’ai connu, il recherchait et accomplissait des contrats indépendants, en architecture… Jusqu’à ce qu’il décide de suivre l’une de ses passions, se forme comme cascadeur et débute sa propre entreprise pour enseigner l’art des cascades. L’entreprise, Ma Clac, offre maintenant ses formations autant pour les productions télévisuelles de notre région, le Saguenay – Lac-Saint-Jean, que pour les jeunes et moins jeunes qui veulent apprendre des techniques de cascade dans un but ludique. Et ça fonctionne bien!

L’autre jour, lorsque j’ai rencontré Robert (c’est le nom de mon ami), je lui ai parlé de ma difficulté à avoir un emploi normal, à vivre une vie stable telle qu’il me semble que la société voudrait que je la vive. Tout un cheminement que de parvenir à croire qu’une vie qui me corresponde mieux puisse avoir une vraie valeur même si elle ne correspond pas à ce que valorise plus aisément la société! C’est en lien avec cela, j’imagine, que j’ai à composer avec des problèmes d’anxiété et parfois même de dépression. Je cherche actuellement des avenues qui me permettent à la fois de m’épanouir et d’être efficace, productive, constructive… Mais avec mes problèmes d’humeur et autres difficultés psychologiques sur lesquelles je travaille, je suis souvent plutôt infonctionnelle, en ce moment, alors ce n’est vraiment pas facile. J’essaie donc surtout de m’appliquer à être heureuse en premier, histoire de cultiver au moins un désir d’accomplir des choses constructives… Et cela me fait me tourner vers quelques grandes passions qui me sont particulièrement importantes: les voyages, l’écriture, l’acting, et de plus en plus, l’art en général. Ce ne sont pas là des gagne-pain idéaux à court terme, mais ce sont des chemins constructifs (je le crois) qui correspondent à ce que je suis.

Pour Robert, toutefois, ces passions qui me nourrissent peuvent – et même devraient – être plus qu’un passe-temps ou une activité transitoire. «Si ce qui te passionne n’existe pas comme mode de vie, invente-le!» m’a-t-il dit avec conviction. Comme c’est bon à entendre! J’en suis toujours à faire des efforts pour me convaincre que j’en ai le droit, alors profiter du cheminement de Robert, qui a plus d’histoire que moi, pour me confirmer dans les chemins que j’entreprends, c’est tout un soutien!

Alors comme je me comprends de plus en plus sous mon visage artistique et qu’en même temps, ce qui donne un sens à mon art, c’est de le partager, je viens de me créer une nouvelle page Facebook: Valérie Carrier, artiste! Je souhaite d’abord y publier les photos de certaines œuvres que j’ai faites pour offrir en cadeaux, simplement pour le plaisir de partager ma fierté de ce que je suis parvenu à faire avec de nouvelles formes d’art que j’ai découvertes: sculpture, gravure, dessin, etc. J’y mettrai certainement aussi des nouvelles et liens pour suivre mes projets d’écriture, qui me tiennent tant à cœur. Si cette page pouvait également m’aider à me faire connaître un peu comme actrice, ça ne me déplairait certainement pas (pas facile de se faire une place dans le monde du cinéma). Et j’ai même l’espoir de pouvoir vendre quelques œuvres à venir en en publiant l’annonce sur cette page! À voir…

Je deviens donc une artiste multidisciplinaire… Pour ce qui est des arts visuels, il s’agit d’un style d’art «naïf», comme me l’a fait remarquer mon petit frère, puisque je n’ai ni formation, ni talent particulier, mais j’aime énormément découvrir, expérimenter et laisser ma grande créativité s’amuser. Quant au jeu d’actrice, et encore plus particulièrement à l’écriture… c’est certain qu’ils continuent de tenir une place de choix dans ma vie d’artiste. Et c’est ainsi que doucement, j’invente mon chemin dans ce monde!

DSCN5989 - Copy«Trio théologal» – œuvre à venir
Style découvert grâce à mes précieuses relations d’amitié lors de mon aventure comme volontaire aux JMJ de Pologne…
(Mention spéciale à mon ami polonais d’Autriche Aleks; dziękuję!)

Advertisements

4 réflexions sur “Invente-le!

  1. Bonjour Valérie,

    J’ai répondu, je doute que tu ais reçu ma réponse?

    Je t’aime beaucoup

    Tante colette

    ________________________________

  2. Chère Valérie, Il va falloir que tu me donne un cours pour bien comprendre ce que tu m’écris de beau.
    En attendant, je te redis que je t’aime bien, j’aimerais te voir plus souvent. Grand maman Fleurette m’a donné
    une photo de Jean Daniel avec les beau trésors à Mélissa, je ne les pas vu encore. Avec ma chaleureuse affection Valérie.
    Tante Colette

  3. Ping : Une première œuvre artistique en vente! | Val Carrier

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s