Entre relativisme et légalisme

DSCN2929Notre société propose souvent une vision très relative de la vérité. Chacun peut avoir la sienne, toutes les vérités s’équivalent… Au niveau religieux, ça crée des «religions à la carte» où se combinent tous les éléments qui font se sentir bien une personne, qu’ils soient cohérents ensemble ou non. Ce relativisme a tendance à diluer l’importance de la foi et de la quête spirituelle, mais en contre-partie, lorsque l’on veut travailler à le dénoncer et à le combattre, le risque est de tomber dans le problème inverse: le légalisme. Peut alors être considéré comme des vérités ce qui, réellement, est relatif et adaptable…

Vous me suivez? Je suis certaine qu’il vous viendra différents exemples de personnes et de conversations de votre vie quotidienne pour illustrer mes propos! Peut-être des exemples de vous-mêmes également…

C’est souvent par souci de respect et d’accueil qu’une personne fait preuve de relativisme. Ou alors, c’est pour justifier ses propres choix et croyances. La première cause est bien noble en intentions, mais il faut se rendre compte que l’on n’a pas besoin d’être d’accord avec une personne pour l’accueillir, qu’on peut respecter une croyance sans y adhérer et même en la croyant fausse! J’approuve certainement les efforts faits dans le sens du respect et de l’accueil, il n’y a pas de doute là-dessus; mais ce que l’autre peut m’apprendre par son opinion, par sa foi différente de la mienne, ce sera généralement dans ma propre foi et ma propre opinion que je pourrai l’approfondir au mieux. Et surtout, ce n’est pas parce que je crois en quelque chose que ça devient vrai… Il est possible d’avoir honnêtement tort! La science nous l’a montré à maintes reprises au cours de l’histoire: la Terre, par exemple, a toujours eu une forme arrondie, même lorsque l’humanité entière la croyait plate! Ainsi, il y a de grandes vérités qui sont objectives: soit Dieu existe, soit Il n’existe pas; soit Il est Personnel et Amour, soit Il ne l’est pas! Ensuite, bien sûr, il y a possibilité de bien des discussions et théories pour déterminer quelles sont ces vérités et qui a raison… Mais déjà, nous pouvons nous entendre à déterminer que certaines vérités sont objectives, au-delà de nous-mêmes.

pharisiens2Mais tout n’est pas que vérités objectives, dans la religion! La liturgie, par exemple: aussi réfléchie et pleine de sens qu’elle soit, elle est manières de faire, et non vérités de foi! C’est l’une des plus grandes erreurs que les peuples occidentaux ont fait au cours de l’histoire: ils ont imposé leurs manières de faire partout où ils allaient, comme s’il n’y en avait pas d’autres qui soient bonnes. Ils ont ainsi oublié d’acculturer la religion aux peuples auxquels ils la proposaient (ou l’imposaient). Ce qui a tout son sens dans une culture ne peut pas avoir la même signification dans une autre, bien souvent! Si l’on pose les manières de faire comme une priorité à défendre, on en oublie facilement l’essentiel de la foi; on tombe dans le légalisme, le règne des lois et des règles, et on devient comme les scribes et les pharisiens que dénonçait Jésus. Quand on oublie que l’amour est premier, de toute façon, tout se dérègle. La vérité objective s’inscrit dans bien des contextes qui, eux, comprennent beaucoup d’éléments relatifs. C’est pour ça que l’Église a la sagesse d’accueillir en son sein une multitude de spiritualités et de manières de faire! Serai-je celle qui voudra faire taire les autres spiritualités sous prétexte que j’ai découvert la bonne?

Il faut savoir agir et parler avec pédagogie, dans la religion. C’est ça, au fond, une approche «pastorale». Personne ne veut adhérer à quelque chose qu’on lui impose, même s’il s’agit de la vérité. Je vois bien trop souvent des personnes qui, défendant une loi religieuse de bon cœur, font oublier l’amour à ceux qui les écoutent. Même lorsqu’ils ont raison dans leurs propos, ils peuvent faire oublier l’essentiel. équilibreEt en réaction à cela, d’autres, justement, en viennent à oublier que ces propos peuvent être justes et bons, et qu’il s’agit peut-être réellement d’une excellente manière de faire. Parce que même si elles ne peuvent pas être premières, les règles ont bel et bien leur pertinence de grande valeur lorsqu’elles sont inscrites correctement dans leur contexte. Vous voyez où je veux en venir? Il faut suivre le juste milieu entre relativisme et légalisme, s’ajuster à la fois à ce que l’on croit être la vérité et à ce qu’en comprend le monde autour. Il faut s’ajuster à l’amour, en fait.

Ce qui n’empêche pas de pouvoir faire preuve de radicalité! Une radicalité dans la suite de la vérité, oui, mais surtout, une radicalité au service de l’amour, qui ne défendra jamais quoi que ce soit sans intentions bienfaitrices, sans désir de la suprématie de l’amour!

Vous comprenez ce que je veux dire? Tout cela me semblait plus clair dans mes pensées que dans ce texte où j’essaie de l’exprimer… Mais ma réflexion sur le sujet se poursuit et si vous avez su y déchiffrer quelque chose de ce que l’Esprit-Saint tente de m’enseigner là-dedans, peut-être la vôtre sera-t-elle aussi nourrie par mes mots!

Advertisements

Une réflexion sur “Entre relativisme et légalisme

  1. Le R.P. Garrigou-Lagrange disait Dieu ou l’absurde. Si on pousse les théories farfelues à leurs conclusions logiques, on arrive très souvent à des principes absurdes.`

    Vous visez juste en parlant de nuance. Le juste milieu en tout est la façon de faire catholique. Saint Thomas définit la vertu comme étant le juste milieu. Par ailleurs, l’esprit de nuance est une partie de notre esprit français, lequel est perceptible en sa Majesté la langue française.

    Pax et bonum

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s