Pour bien débuter le Carême

P1020956Aujourd’hui, c’est le début du Carême 2015. Mais que connait-on de ce qu’est le Carême? En retient-on seulement le Mardi Gras qui le précède et qui est à l’origine de tout carnaval? Considère-t-on qu’il s’agit d’un temps de pratiques révolues (jeûne et sacrifices)? Ou le voit-on comme le temps de préparation qu’il est en vue de la plus importante fête des chrétiens: Pâques, célébration de la résurrection du Christ?

Le Carême, c’est un temps privilégié pour changer son cœur et ses habitudes, pour devenir meilleur. Non pas qu’il faille se changer une fois par année, être chaque année différent… Mais qu’en tant que chrétiens, c’est continuellement, qu’il faut se changer pour meilleur! Et le Carême plus que tout autre moment est un temps liturgique privilégié pour cela. Moi qui ai sans cesse besoin de recommencements pour me décider à faire les efforts nécessaires qui me font devenir ce que je veux être et me tournent vers ce que je crois bon, je vois bien comme ça m’aide de me voir proposer par l’Église un temps liturgique pour m’y encourager particulièrement.

Trois moyens nous sont proposés: le jeûne, le partage et la prière.

P1020964Le jeûne nous ramène à ce qui est essentiel pour vivre, sans les exagérations alimentaires qui peuvent aisément devenir normales dans notre quotidien. Cette privation est un sacrifice que l’on fait et en tant que tel, une prière en soi si fait avec amour. Donc, on peut se priver de bien autre chose que de nourriture, mais le jeûne alimentaire permet de faire participer son corps à la prière… Et puis, pas besoin de ne manger que du pain et de l’eau! Parfois, je m’émerveille en me rappelant qu’à 10 ans, pendant cette période, je ne mangeais pas de desserts, de friandises, de gourmandises, et je ne buvais que de l’eau, par amour pour le Seigneur (et par sa grâce). Oh, je faisais bien quelques exceptions de temps en temps! Mais savoir qu’une enfant peut arriver de bon cœur à consentir si jeune à ces sacrifices m’aide à m’encourager à le faire aujourd’hui encore; Dieu donne toujours la grâce de ce qu’Il demande, quand on le laisse faire! Et il y a toujours les réjouissantes pauses du dimanche, journée qui ne fait pas partie du compte des 40 jours du Carême. Sans oublier qu’après tout ce temps de jeûne, le chocolat est d’autant plus savoureux quand Pâques arrive!

Le partage permet de se tourner vers les autres de manière concrète, de voir ceux qui n’ont pas autant de chance que soi et de donner un peu de ce que l’on a soi-même pour eux. La manière la plus commune est de faire un don financier à un organisme qui soutient les plus pauvres… C’est l’aumône que Jésus admire tellement, dans l’Évangile, lorsqu’il est fait dans l’humilité et la simplicité, et de bon cœur. Mais rappelons-nous que P1020974nous pouvons aussi faire don de notre temps ou de nos talents, selon les besoins que nous constatons et la créativité de notre cœur!

Quant à la prière, y a-t-il meilleur moyen d’entretenir sa relation avec Dieu? Car la foi n’est pas qu’un ensemble de bonnes valeurs et de manières de faire! La foi est avant tout une relation avec son Créateur tout Aimant! Une foi ne peut être mature sans une rencontre personnelle avec Celui qui nourrit cette foi… Et ce n’est pas en regardant des films, en jouant à des jeux vidéos ou en s’éternisant en discussions futiles que l’on fait sa rencontre, généralement! Il faut apprendre à prendre le temps avec le Seigneur… Le Carême est un temps particulièrement approprié pour cela! D’ailleurs, de magnifiques ressources nous sont offertes sur Internet pour l’occasion; ma préférée est le Carême dans la Ville, une retraite virtuelle offerte par des Dominicains français. Ce n’est pas exigeant: tout, la réflexion comme l’office de prière, est enregistré vocalement et s’écoute sans effort. En même temps, il est possible d’aller plus loin, avec des discussions, le partage d’intentions de prière, la possibilité de poser une question à laquelle répondra un frère ou une sœur dominicain, etc.

Sinon, comme autres ressources de prière, il y a aussi Hozana (dont j’ai déjà parlé dans un article précédent) qui a trois suggestions: 40 jours d’amour, qui offre des réflexions quotidiennes en lien avec Marie-Madeleine et des témoignages de convertis;  40 jours de prière et de jeûne, qui propose une courte méditation biblique chaque jour «pour s’exercer à bénir l’Éternel en tout temps»; et Retraite avec sainte Thérèse d’Avila, par laquelle les Carmes de Paris envoient quotidiennement aux priants une brève méditation accompagnée d’une image.

Bon Carême, frères et sœurs! Soyons en communion en tout!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s