Le roi sera séduit par ta beauté!

902824_10152232913385937_949509512_oQu’il est bon d’être dans de petites villes de campagne, en Pologne, le 15 du mois d’août! En effet, l’Assomption de la Vierge Marie, ici, ce n’est pas rien, ça ne peut pas passer inaperçu. Comme les dimanches! Dans les rues ensoleillées, tout le monde est bien habillé, tout le monde marche en famille vers l’église du coin ou en revient. Et les femmes, elles, sont nombreuses à porter un bouquet de fleurs dans leurs mains. De fleurs des champs, de fleurs du jardin, de fleurs du fleuriste peut-être, ou même de plantes potagères, en fait.

Aujourd’hui, c’est une journée particulièrement bien adaptée pour s’émerveiller de la beauté des femmes dans l’Église, je trouve. La liturgie m’y a amenée, en tout cas! Oui, que nous sommes belles, les filles! Que notre beauté est d’une douce profondeur, mes soeurs! Nous sommes images de l’Église, admirées par notre Roi, par notre Dieu… Wow!

105« Écoute, ma fille, regarde et tends l’oreille », exprime le psaume du jour. « Oublie ton peuple et la maison de ton père; le roi sera séduit par ta beauté. » Oublie tes attaches, cesse de penser à tes désirs… et émerveille-toi: le Roi de l’univers t’observe, toi, et t’admire! D’une pure, sincère, profonde et tendre admiration!

Cette parole, elle s’adresse à toi qui es fille, toi qui es femme. Elle désigne ce que tu es dans ta nature, car ton corps et ton être tout entier sont image de l’Église! Ce que tu es dit ce qu’est l’Église, ce qu’elle doit être: accueil de la vie, accueil de l’Amour gratuit de Dieu… et beauté admirable et pure!

Non, ne t’enorgueillis pas de ce que tu es… Mais réjouis-toi! Vraiment, tu es belle et désirée! Celui qui voit les reins et sonde les coeurs te désire profondément, dans l’intensité infinie de son Désir, dans la totalité de ce que tu es réellement! Oh oui, réjouis-toi, comme celle qui te donne l’exemple: « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur! Le Seigneur fit pour moi des merveilles; Saint est son Nom! »

En mon coeur qui vit des temps difficiles ces jours-ci, cette grâce d’émerveillement se mélange étrangement à une triste douleur, un déchirement intérieur… Mais ma foi m’indique que la vérité de cet émerveillement est beaucoup plus grande, beaucoup plus grandiose… beaucoup plus vraie que mes sentiments négatifs du moment! Et comme je voudrais vous faire partager ce sentiment…

DSCN5735À la fin de la messe, aujourd’hui, dans cette petite municipalité du sud de la Pologne, le prêtre a parcouru les allées et aspergé d’eau les fidèles, bénissant aussi ces gerbes de fleurs que portaient nombre de femmes. Le bouquet d’une vieille dame, entre autres, était garni de fleurs assorties à celles de la jupe qu’elle portait… Que je l’ai trouvée belle! Et ces autres dont les bouquets étaient si diversifiés? Qu’elles étaient toutes si belles! Qu’elles sont d’une douce beauté, mes soeurs en humanité… ces filles de l’Église!

Bonne fête de l’Assomption!

Et que la Vierge Marie, « parfaite image de l’Église à venir » et « aurore de l’Église triomphante », guide et soutienne l’espérance du peuple de Dieu encore en chemin! (cf. préface de l’Eucharistie d’aujourd’hui)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s