Hymne aux couleurs de la vie

Dernièrement, je suis retombé sur un texte écrit en cinquième secondaire pour le concours d’écriture de la semaine pour la promotion de la vie de mon école. En cette époque de l’année où nous attendons le printemps, j’ai le goût de vous le partager:

Comment peuvent-ils voir leur vie aussi laide? Alors qu’elle est tellement belle! Comment peuvent-ils désespérer à ce point? Alors qu’il y a tant d’espoir! Comment peuvent-ils cesser leur vie ainsi? Comment peuvent-ils ne pas voir les couleurs autour d’eux? Pourquoi ferment-ils leurs yeux au bonheur, alors qu’il pourrait venir à eux?

À tous ceux qui ont connu la mort volontaire d’un ami, d’un cousin, d’un enfant ou d’un parent, je dédie cette histoire qui, je l’espère, saura transmettre un peu du bonheur qui m’habite :

Hymne aux couleurs de la vie

photo-arc-en-ciel-05

«Papa? Comment c’est fait, un arc-en-ciel?

-Hum? répondit M. Richard, occupé.

-Moi, je pense que c’est le soleil qui veut dire aux nuages qu’il leur pardonne de l’avoir caché. Alors, il met des couleurs dans le ciel. Mais comment il fait?»

Pensif, regardant par la fenêtre, Justin n’attendait pas de réponse. Il était bien trop occupé, lui aussi, comme son père. Il était bien trop occupé à se poser des questions.

«Peut-être que c’est de la peinture volante? Ou peut-être que c’est de la poussière de couleur? C’est sûrement les extra-terrestres qui habitent sur le soleil qui s’amusent à mettre de la couleur! Moi aussi, j’aime ça, mettre de la couleur!»

Du haut de ses quatre ans, Justin prit une décision.

«Papa, je vais dehors!

-Oui, d’accord. Reste dans la cour.

-Mais, papa… se désola le garçon. Je veux aller sur l’arc-en-ciel!»

M. Richard leva le nez de ses feuilles et sourit.

«C’est impossible, Justin. Mais, si tu veux, tu peux aller voir le voisin, M. Laberge. Il sera content de te voir. Tu lui demanderas, à lui, qu’est-ce que c’est, un arc-en-ciel.»

Résigné à ne pouvoir monter sur l’arche de couleurs, Justin mit ses bottes de caoutchouc et sortit dehors. Il l’aimait beaucoup, M. Laberge! C’était un monsieur tellement gentil! Sa mère lui avait un jour dit : « Justin, tu sais, M. Laberge est assez vieux. Il faut que tu fasses très attention à lui. Et il est très sage.» «Moi aussi, je suis très sage maman» avait-il répondu. «Oui je sais, mon chéri. Mais lui, c’est de la sagesse due à la vie qu’il a vécue. Il est vieux, maintenant, et c’est toi qui dois s’occuper de lui.» Il ne l’avait jamais oublié.

Il cogna à la porte de son voisin et attendit. Ce fut long. C’était toujours long, avec M. Laberge. Après beaucoup de minutes, pensa Justin, il lui ouvrit la porte.

«Justin Richard! Quelle belle surprise! Bonjour bonhomme! Viens, entre.

– Salut M. Laberge, dit Justin en entrant.»

Il enleva ses bottes de caoutchouc et, habitué de faire comme chez lui dans cette maison, alla jusqu’à la salle à manger pour s’y asseoir à la table, face à la grande fenêtre.

« Est-ce que t’as vu l’arc-en-ciel, M. Laberge? Demanda Justin tout en choisissant un biscuit parmi ceux que lui offrait son hôte.

-Oui, bien sûr. Il est très joli, non?

-Oh, oui! Mais comment il fait pour être en couleurs dans les airs? Questionna Justin.

-Ce n’est pas lui qui le fait, dit M. Laberge, c’est le soleil.

-Je le savais! S’exclama avec joie Justin.

-C’est le soleil et la pluie, continua M. Laberge.

-La pluie? S’étonna le garçon. Le soleil et la pluie sont des amis?

-Oui, bien sûr. Il faut souvent être différents les uns des autres pour pouvoir faire quelque chose de bien. Ensemble, le soleil et la pluie peuvent faire des choses magnifiques! Ils font des arcs-en-ciel, et ils font aussi pousser les arbres et les fleurs.

-Wow… Ils sont bons! Je les aime beaucoup moi, M. Laberge!

– Moi aussi, Justin, moi aussi!»

Les années passaient, et Justin grandissait, toujours nourri des réponses à ses questions par son voisin qui lui était si cher. Plus Justin vieillissait, plus il apprenait, peu à peu, à voir la valeur des personnes et à se faire une opinion sur certaines choses. C’est ainsi qu’il put commencer à apprécier encore davantage la véritable sagesse du vieil homme qu’était M. Laberge. Six ans passèrent ainsi.

Un jour, s’en revenant de l’école, Justin arriva chez lui, sac au dos. Sa mère l’attendait. Elle lui sourit faiblement et lui dit de s’asseoir; elle avait à lui parler.

«Justin, lui dit-elle, je dois t’annoncer une triste nouvelle. Tu savais depuis longtemps que M. Laberge était très vieux et qu’il ne pouvait plus vivre très, très longtemps. Eh, bien, il est décédé aujourd’hui.»

Un grand désarroi s’empara de Justin. M. Laberge, mort? Était-ce possible? Il avait toujours été là, depuis sa naissance, plus proche de lui que son grand-père, plus qu’un simple ami, tel un guide des plus sages… Comment pouvait-il disparaître ainsi, tout d’un coup, alors qu’il avait eu une conversation avec lui encore hier soir?

Puis il se rappela. M. Laberge l’avait souvent averti qu’il ne pourrait pas toujours être là. Et, à ces moments, il lui disait qu’alors, il devrait être heureux, rayonnant de joie. « Car l’amour que tu me portes devra te rendre heureux pour moi d’être si bien, dans un monde meilleur.» Ce souvenir allégea le poids de la tristesse que Justin portait et lui permit de mieux supporter le vide laissé par le départ de ce sage ami.

Les années passèrent et Justin continua de vieillir et de grandir dans la maturité de la sagesse laissée par M. Laberge, jusqu’au jour où Sébastien, le fils de sept ans de Justin, s’intéressa à son tour à un arc-en-ciel et demanda :

«Comment ça se fait, un arc-en-ciel, papa?

-Un arc-en-ciel, commença alors Justin en guise d’explication, c’est le plus bel exemple de ce monde de l’harmonie qui peut régner entre les différences…»

Et Sébastien ne comprit pas tout, mais il admira son père d’en savoir tant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s